Collectif Kahraba
Le Collectif Kahraba c’est un réseau d’artistes qui s’est progressivement créé avec la nécessité de partager des outils de travail, de nourrir des pratiques artistiques communes, et d’aller à la rencontre de publics de tous bords, toutes communautés confondues.
 
Nous jouons sur les places des villages, dans les jardins publics, dans les bibliotheques et les écoles, dans les théâtres ou même en pleine nature, poussés par le désir d’adresser à l’autre des moments de beauté, de simplicité et de poésie.
 
L’art est pour nous vecteur d’ouverture et de dialogue. C’est ainsi que se construit notre envie à créer des moments de partage et de rêve, et de continuer à interroger le monde dans lequel nous grandissons : ce qui le compose ou ne le compose plus, notre histoire, nos conflits, refaire du lien avec nos identités multiples, nos héritages, les "habiter" de manière contemporaine, les renouveler de manière artistique.
 
Pleinement engagé sur la scène culturelle libanaise depuis sa création en 2007, le Collectif Kahraba est aussi invité à jouer ou collaborer dans plusieurs pays d’Europe mais aussi en Russie, au Japon, au Canada, en Egypte, au Senegal...
Camille Brunel Aoun
[info]
Camille Brunel Aoun
Licenciée en arts du spectacle, Camille Brunel est diplômée de l’Académie Supérieure d’Enseignement Théâtral du Centre Dramatique National de Limoges. Elle travaille pendant dix ans pour différents metteurs en scènes (Bernard Sobel, Nadine Varoutsikos, Gabor Tompa, Filip Forgeau, Pascal Rambert) et au sein de multiples compagnies (Ilotopie, Collectif 12, Theater de l’éphémère, Du Zieu dans les Bleus). Elle tourne dans différents téléfilms, fiction tv, courts-métrages (JB. Marlin, Henri Helman, Maxime Potherat, AntiJussi Korhonen, Samir Guesmi). Parmi les étapes clés de son parcours, Camille Brunel joue plusieurs années avec la compagnie de Du Zieu dans les bleus dirigée par Nathalie Garraud sur différentes créations. C’est avec Nathalie Garraud que Camille vient pour la première fois au Liban où elle réalise des ateliers de recherches qui aboutiront à une création en France et au Liban. Inspirée par le pays, Camille y revient en 2005 pour y diriger un atelier de création autour des écritures francophones contemporaines à Beyrouth. Elle fait alors la connaissance d’artistes avec lesquels, un an plus tard, elle fonde le Collectif Kahraba troupe de théâtre qui mêle les disciplines artistiques. Cette même année Camille Brunel joue à Beyrouth au Théâtre Monot dans Âge tendre et gueule de bois sous la direction de Guillaume Hincky et dans Planète Londres de Vincent Colin au Théâtre Montaigne à l’occasion de la remise du prix Albert Londres. Depuis elle est régulièrement invitée par l’Institut Français au Liban pour diriger des formations en théâtre pour les enseignants et les enfants. C’est en 2008 que Camille Brunel s’installe à Beyrouth et écrit et met en scène son premier spectacle inspiré de son travail avec les enfants libanais et palestiniens : Arabiyetna une pièce pour la jeunesse mêlant conte, marionnette et théâtre d’ombres, crée avec le Collectif Kahraba. À ce jour le spectacle a tourné plus de 200 fois entre la France, le Liban et la Syrie.. L’année suivante elle écrit et crée AppleCrumble, un solo mêlant art culinaire et physique quantique. Le spectacle a tourné dans tous les Instituts Français au Liban ainsi qu’au Festival d’Avignon et à Paris au Théâtre Lucernaire. Convaincue de la pertinence d’entretenir le lien entre les deux pays, Camille crée la compagnie Sans Bagages en France, destinée à soutenir ses projets de mise en scène et à être un partenaire pour le Collectif Karhaba avec lequel elle crée par ailleurs la première édition du festival “Nehna wel amar wel Jiran” à Beyrouth en 2011. En 2010, elle rencontre Charbel Samuel Aoun, peintre architecte et scénographe, avec lequel elle crée une adaptation de « Sitt Marie-Rose » d’Étel Adnan, jouée en France au Grenier Théâtre de Verdun. En 2012, sur l’invitation de la productrice Denise Maroney dans le cadre du projet BIM, Camille Brunel écrit et met en scène 10 453 km2, un spectacle sur l’environnement en tournée au Liban. En 2013, Camille Brunel met en scène Roberto Zucco de B.M. Koltès au Centre Dramatique National de Limoges avec la compagnie L’Abadis et la compagnie Sans Bagages. La même année, elle collabore avec Charbel Samuel Aoun pour la conception de la Voix des Invisibles, une installation présentée à L’Institut du Monde Arabe à Paris. En 2014, Fouilles, sa pièce de théâtre illustrée par Charbel Samuel Aoun, est publiée aux Éditions Arcane. Camille Brunel tourne également au cinéma sous la direction de Georges Hachem. En 2015, Camille Brunel écrit et interprète (avec Caroline Hatem et Zalfa Seurat) l’installation théâtrale Le Critère de Griffith, dirigée par Danielle Labaki et présentée à Station Beirut. Elle dirige un atelier de théâtre à Fanar et enseigne l’art dramatique à l’Université pour Tous - Université Saint Joseph de Beyrouth.
[back]
Rima Maroun
[info]
Rima Maroun
Born in 1983, Rima Maroun is a Lebanese photographer and performer based in Beirut. After graduating with an MA in photography, she co-founds in 2006 Collectif Kahraba, a cultural association using visual and performing arts as a means of expression. In 2008, she receives the Anna Lindh Foundation award for dialogue through art and culture and has since then been exhibiting her work throughout Europe and the Middle East (Italy, Hungary, Syria, France, Greece, Croatia, Bulgaria, Cyprus, Montenegro, Lebanon…) In 2009 her work is part of the Photoquai Biennale in Paris. In 2010, she organizes the European Union photography competition in Lebanon on Climate Change and Environment. In 2011 she is a selected artist for Meeting Point 6 under the artistic direction of Okwui Enwezor. Having an active interest in dance, Rima Maroun was an artist in residency at the Paris International City of Arts in 2012 and presented several photography projects in Montpellier Danse Festival (FR) and the French Institute in Lebanon. In 2013, On Fleeting Grounds, a joint project with Lebanese photographers that Rima initiated in 2010 finally becomes a group exhibition in collaboration with Janine Rubeiz Gallery (LB). She is also part of the collective photo exhibition Open Wounds in The Empty Quarter Gallery (Dubai) and Art Dubai with Janine Rubeiz Gallery.
[back]
Aurélien Zouki
[info]
Aurélien Zouki
Né en 1980, Aurélien Zouki a étudié le théâtre à Paris à l'école Claude Mathieu. Il a travaillé plusieurs années en France avec différents metteurs en scène, dont Nathalie Garaud, Gilles Zaepfel, Bruno Thircuir, Jean Bellorini. En 2005 il rencontre la danseuse et chorégraphe Raphaela Giordano et intègre sa création " Cuocere il Mundo " ( tournée en France et en Italie). Cette expérience sera fondatrice dans son parcours artistique et son approche du corps et du langage dansé. En 2007, il choisit de rentrer au Liban. Il co-fonde le Collectif Kahraba avec trois autres artistes libanais et français, comédien, marionnettiste, photographe et danseur. Il est impliqué dans l'ensemble des créations de ce collectif, en tant qu'interprète, metteur en scène ou assistant à la mise en scène. Il est co-directeur artistique du festival multi-disciplinaire " Nous, la lune et les voisins " depuis septembre 2011, organisé par le Collectif Kahraba, soutenu par le Ministère de la Culture au Liban et l’Institut Français à Beyrouth. Ce festival réunit chaque année plus de 40 artistes de tous horizons, créant des soirées où se rencontrent danse contemporaine, marionnettes, photo, musique improvisée, classique ou orientale. Il intervient auprès de différents publics en France, au Liban, au Maroc, au Sénégal et en Hongrie, et donne régulièrement des ateliers de théâtre, de danse, de masque, pour enfants et adolescents depuis 1998. Il propose aussi des formations à l’intention des enseignants et des animateurs culturels. Différentes expériences de danse contemporaine, de danse-théâtre, de butoh ou de masque l’amènent à intégrer en 2010 " Takween " à Beyrouth ( formation professionnelle à la danse contemporaine ). Il se forme alors auprès de Marco Cantaluppo, Luc Dunberry, Jens Bjeeregaard, Radhouane El Meddeb, Anani Sanouvi, Emilyn Claid… En 2012 et 2014 il suit deux master-class de Gisèle Vienne à Paris. Il crée " J’ai bu la mer et mon feu brûle encore ", duo pour une vieille porte et un danseur présenté lors de l'Arab Danse Plateform en 2011 à Beyrouth, puis au Théâtre de Beyrouth et à différentes occasions au Liban. En 2012, il danse dans " Every last breath ", création chorégraphique du chorégraphe danois Jens Bjeergaard (Liban, Danemark, Suède, New York et Singapour). Il suit durant deux ans les training de Jens Bjeergaard. En février 2014 il créé à Budapest Pietà, avec les danseurs de la compagnie hongroise Mu Terminal. Il collabore avec le violoniste Dominique Pifarély pour la création dansée prévue pour 2015 " Le son que je cherche est l’idée d’une danse ". Il sera interprète de la prochaine création du Collectif Kahraba dirigée par Éric Deniaud: " Paysage de nos Larmes ".
[back]
Eric Deniaud
[info]
Eric Deniaud
Éric Deniaud est diplômé de l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières avec mention très bien. Il a participé depuis comme metteur en scène, interprète, constructeur et manipulateur de marionnettes, ou scénographe, à de nombreux projets, avec les compagnies Drolatic Industry et Commédiamuse, le theatre Nu, Catherine Hiegel et le Conservatoire National Supérieur d'Arts Dramatiques de Paris, l’Institut International des Arts de la Marionnette, Jean-Louis Heckel et La Nef Manufacture d'Utopie, Perrine Griselin, Matéi Visniec, le Centre National des écritures du Spectacle, le Théâtre National des Marionnettes du Vietnam à Hanoi, la compagnie espagnole Etcaetera teatro et Le grand Théâtre de Barcelone, Al Mawred al Thaqafi au Caire, … En France il est interprète dans les créations d'Alice Laloy ( compagnie S'appelle Reviens ) depuis 2009: "d'États de femmes", "Y-es-tu?" ( nomination au Molières 2011 du meilleur spectacle jeune public ) et "Sous ma peau" ( création 2015 ). En 2013, à l'invitation de Matéi Visniec, il démarre une collaboration artistique avec le Théâtre Kaze à Tokyo. Cette collaboration se poursuivra sur deux nouvelles créations: "Le cercle de craie caucasien” de Brecht en 2015 et "Attention aux vieilles femmes rongées par la solitude" de Visniec en 2016. Présent depuis 1994 sur de nombreux projets culturels et artistiques au Liban, il finit par s’y installer en 2007 et crée à Beyrouth avec plusieurs artistes le Collectif Kahraba. Il prépare dans ce cadre avec Aurélien Zouki deux nouvelles créations: "Géologie d'une fable" ( décembre 2015 ) et "Paysages de nos larmes" ( printemps 2016) . Il a été illustrateur pour la maison d'édition libanaise Dar Onboz. Il collabore aux dernières créations d’Alexandre Paulikevitch ( "Elgha" - Beyrouth décembre 2013 ) et Hanane Haj Ali ( "Jogging" - Beyrouth, 2013, "Lost and found " - Le Caire, 2014 ) et de la photographe Randa Mirza (automne 2015). Il est co-directeur de "Nehna wel Amar wel Jiran", un festival multidisciplinaire et tout public, organisée par le Collectif Kahraba, dans le quartier de Mar Mikhael à Beyrouth depuis septembre 2011.
[back]
Tamara Badreddine
[info]
Tamara Badreddine
Tamara Beddredine est diplômé en études théâtrales de l'universtité Libanaise - Institut des Beaux Arts à Beyrouth en Juin 2015. Elle fait la connaissance du Collectif Kahraba en 2012 à l'occasion du festival Nehna wel amar wel jiran, dont elle a depuis rejoint l'équipe. Elle participe régulièrement aux activités du Collectif Kahraba depuis 2012.
En 2015 elle rejoint l'équipe de la nouvelle création du Collectif: "Paysages de nos larmes".
Elle travaille depuis 2012 pour de nombreuses créations théâtrales en parallèle de ses études depuis 2012.
 
[back]
Danielle Kattar
[info]
Danielle Kattar
Danielle est graphiste. Elle travaille en freelance et crée à toute heure du jour et de la nuit.
Elle a déjà créé plein d’identités, d’affiches, de boîtes, de livres, de couvertures de livres, de couvertures d'albums, de catalogues, de magazines, de sites web, de typographies et d’icônes.
Elle est aussi illustratrice. A illustré des albums, des séries scolaires, des affiches, des identités. Elle a même été coloriste. 
Danielle a collaboré avec d’autres graphistes, illustrateurs, architectes, designers, programmeurs, artistes et bidouilleurs en tout genre… 
Elle se veut Robin des Bois. Elle consacre la majorité de son temps et de son savoir-faire à des causes éducatives, culturelles, humanitaires, ainsi qu’à des organisations d’intérêt public.
Danielle est née à Beyrouth. Diplômée de l'Académie Libanaise des Beaux-Arts (ALBA) et de Kingston University. Elle est enseignante en design à l’Université Libanaise ainsi qu’à la Lebanese American University (LAU).
[back]
Johnny Hchaime
[info]
Johnny Hchaime
Né en 1989 au Liban, Jhonny Hchaime étudie la réalisation cinématographique à Prague après avoir travaillé plusieurs années en temps qu’assistant. Durant son parcours, il est amené à travailler sur divers projets de commandes (court-métrages, corporate, making-of…). Il se concentre aujourd’hui à l’élaboration de projets personnels, essentiellement documentaires. Il vit et travaille entre Beyrouth et Nice (France)

 

[back]
Geoliane Arab
[info]
Geoliane Arab

En parallèle de son école de Droit, Geoliane Arab a étudié le théâtre et les arts du spectacle à l’Université libanaise et a été formée à la danse contemporaine. Elle détient un Master en droit public et a travaillé comme metteur en scène, interprète et assistante de réalisateur avec des artistes libanais et internationaux entre 2006 et 2012. Geoliane est en charge du développement international de l’artiste danois Jens Bjerregaard depuis 2010, et de Metro al Madina (lb) depuis 2014. Elle a collaboré avec plusieurs organisations internationales (IETM, Moussem, BOZAR en Belgique, ArtBack en Australie et d’autres, sur la cartographie de la scène culturelle libanaise et l’identification des acteurs et des projets de valeur, créant ainsi des possibilités d’échange et de développement à l’international. Elle a été membre du jury, modératrice et conférencière lors de différents forums et festivals internationaux. Geoliane est actuellement en charge de la coopération culturelle pour le Liban au Moussem et membre du conseil consultatif du Réseau international des arts contemporains de la scène.

 

[back]
Marielise Youssef Aad
[info]
Marielise Youssef Aad

Née en 1984, Marielise choisit un métier cher à ses aspirations de l’éternelle enfance: Celui de jouer.

Elle est diplômée en études des arts dramatiques à l’université libanaise - institut national des beaux-arts en 2006. Elle s’intéresse à l’art de la marionnette et travaille avec le théâtre libanais de la marionnette depuis 2005, avec Merlin Borg en 2010 et participe en 2012 au Festival Nehna wel Amar wel Jiran sous la direction d’Eric Deniaud.

Elle est clown-médecin, membre de l’association Ibtissama « sourire » depuis 2008. Dans ce cadre, Marielise se transforme en « Doctora Wardé » et visite les enfants hôspitalisés.

En tant qu’actrice, elle a joué auprès de Fairuz en 2006, et depuis sous la direction de plusieurs metteurs en scène dont Camille Salameh, Samir Habché, Karim Dakroub, Nehme Nehme, Issam Bou Khaled, Georges Khabbaz, Dany Boustany, Raafat Alzakoot, et bien d’autres…

Elle a tourné au Liban, en turquie, en Europe (Italie, France, Belgique, Tchèque, Portugal, Suède, Danemark) et dans les pays arabes (Syrie, Koweit, Les Emirates arabes, Qatar), etc… Pourtant, son endroit préféré de jeu est Kaa, son village.

Depuis 2010, Marielise devient membre de la troupe Walkabout Drum Circle, un groupe de musique africaine, et ne tarde pas à devenir soliste. Elle s’amuse beaucoup à faire danser le public.

Elle est intéressée par le travail thérapeutique à travers les techniques théâtrales, elle a suivi les cours alternatifs de « Drama Therapy » dirigé par Catharsis et a travaillé entre 2010 et 2012 dans les prisons libanaises et dans un hôpital psychiatrique au Sud du Liban sous la supervision de Zeina Daccache.

Depuis 2013, elle a indépendamment travaillé avec plusieurs associations dont Caritas, Abaad et l’orphelinat islamique dirigeant divers projets théâtraux ou artistiques.

Actuellement, elle continue son master recherche en théâtre à l’université Saint-Joseph, institut des études scéniques et audiovisuelles tout en poursuivant sa carrière polyvalente.

 

 

[back]
Rita Khawand
[info]
Rita Khawand

Rita (34 ans) est titulaire d'un diplôme d'études supérieures en Arts Dramatiques de l'université libanaise. Elle a occupé plusieurs postes dans le domaine culturel ( production, performance, management culturel, artisanat, etc.). Récemment elle s'est interessée à un autre type de culture: la permaculture. Elle a fondé avec un groupe d'amis SOILS Permaculture Association Lebanon dans son village natal, Saidoun (Jezzine), où elle passe la plupart de son temps à observer la nature et plannifier des projets. Elle a joint l'équipe de Kaharaba cette année dans le but d'aider dans la coordination des projets.

[back]
Romy Lynn Attieh
[info]
Romy Lynn Attieh

Romy Lynn Attieh est danseuse. Elle a produit, organisé et a participé au Liban à de nombreux projets autour de la danse. Elle prépare actuellement un master en anthropology à l'Université Américaine de Beyrouth. Elle est également traductrice 

[back]
Raghda Mouawad
[info]
Raghda Mouawad
 
Raghda est libanaise. Elle a vécu toute son enfance en Arabie Saoudite, son adolescence au Liban, et ses années universitaires en France. Parallèlement à ses études en Arts du spectacle, elle a suivi une formation intensive en Arts dramatiques à ATRE à Lyon, ainsi que des stages de théatre de courte durée.
Elle a joué dans différentes créations théâtrales et performances de rue, en France, en Belgique, au Maroc et au Liban.

Elle est actuellement comédienne et professeur de théâtre à l'International College au Liban

[back]
À propos de
Collectif Kahraba
Membres Fondateurs
Collaborateurs